Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort

Par Fourel David

Bienvenue dans le site patrimoine des communes du territoire de Belfort

Valdoie

Canton de Valdoie

Arrondissement de Belfort

Superficie :466 ha

Population 2013 : 5 059 habitants

Habitants : les Valdoyens

Cours d’eau: la Savoureuse et la Rosemontoise .

Origine du nom: de val et peut - être d’oie, ou plus probablement du bas latin augia prairie humide.

VESTIGES DE LA MAISON DE TURENNE

XVIIe siècle

21, rue de Turenne

VESTIGES DE LA MAISON
Henri de La Tour d’Auvergne, vicomte de Turenne (1611 - 1675) passe la nuit du 27 décembre 1674 dans cette maison, avant d’entreprendre la dernière campagne contre les Impériaux : les attaquant par surprise, il remporte la victoire à Turckheim le 5 janvier 1675 et, en quelques semaines, reconquiert toute l’Alsace. Il meurt à la bataille de Sasbach l’été suivant. De cette maison, qui a été détruite, seules subsistent les deux fenêtres que l’on voit sur la façade de la maison paroissiale.

USINE CRELIER

XIXe siècle

Avenue Michel -Page

USINE CRELIER
Ingénieur civil, Michel Page est le premier industriel installé à Valdoie. A partir de 1852, avec ses frères, il transforme le moulin dont il est propriétaire en ateliers de constructions mécaniques pour la fabrication de turbines hydrauliques et de cylindres de meunerie. Depuis 1999 siège de la société Crelier, le bâtiment a été occupé par la Socolest, Société de Constructions mécaniques de l’Est, fabriquant des machines - outils pour bois.

Ancienne usine

Dollfus et Noack

Avenue du Général - de - Gaulle

Ancienne usine
Les établissements Dollfus et Noack, de Saushiem, produisaient des feutres, des draps et des tissus pour l’habillage des machines, notamment du feutre pour papeterie et à usages industriels divers.

ÉGLISE SAINT - JOSEPH

XXe siècle

Rue de Turenne

ÉGLISE SAINT - JOSEPH
La première église est construite en 1779 - 1780, à l’initiative de l’abbé Pierron. En 1898, l’abbé Marion, curé de Valdoie de 1886 à 1907, fait démolir le chœur de l’ancienne église afin d’agrandir celle - ci, sur les plans de l’architecte diocésain Boutterin. Ce qui restait du premier édifice est détruit en 1925, et les trois dernières travées de la nef actuelle sont achevées. En 1931, le porche et les deux dessertes sont ajoutés, et le clocher amorcé. Le chanoine Roueche, curé de 1932 à 1959, fait terminer la flèche en 1933, année de l’érection du chemin de croix.

INFORMATIONS:période Napoléonienne

À 4 km au N. de Belfort, en direction du Ballon d’Alsace. • Cimetière communal, tombe de Charles Lasserre, garde d’honneur au 2e régiment (Juin 1813), participant ainsi aux campagnes de Saxe et de France, médaillé de Sainte-Hélène : « ICI REPOSE / LA DÉPOUILLE MORTELLE / DE MONSIEUR LASSERRE / CAPITAINE DE CAVALERIE / EN RETRAITE CHEVALIER / DE LA LÉGION D’HONNEUR / NÉ À MONTMÉDY / LE 2 JAN¬VIER 1794 / DÉCÉDÉ AU VALDOIE / LE 14 NO¬VEMBRE / 1866 / PRIEZ POUR LUI. » (Stèle immé¬diatement à droite en entrant le long de l’église).