Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort

Par Fourel David

Bienvenue dans le site patrimoine des communes du territoire de Belfort

Grosne

Canton de Grandvillars

Arrondissement de Belfort

Superficie : 365 ha

Population 2013 : 317 habitants

Habitants :

Cours d’eau: l’Écrevisse

Origine du nom:

ÉGLISE SAINT - PAUL

XVIIIe siècles

ÉGLISE SAINT - PAUL L’église de Grosne est citée dans texte officiel pour la première fois en 1105, lors de l’acte de donation de cet édifice à l’abbaye de Froidefontaine par Ermentrude, comtesse de Montbéliard. La paroisse n’existe cependant pas encore, il faut attendre le XIIIe siècle pour que Grosne accède à ce rang. Il est alors paroisse de plusieurs villages : Boron, Recouvrance et Vellescot. Au XVIIe siècle, s’y ajoute Normanvillars. Depuis sa fondation, l’église est dédiée à saint Nicolas, mais dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, sa titulature change, et l’église porte désormais le vocable de Saint - Paul.

CHŒUR

XVIIIe siècles

Église Saint - Paul

CHŒUR Le chœur de l’église Saint - Paul présente un retable figurant l’apothéose de saint - Paul, encadré de statues surmontées par des bannières. L’une porte les attributs caractéristiques de l’abbé : une crosse, une bible et un ostensoir, rappelant la dépendance de cette église à l’abbaye de Froidefontaine. La seconde comporte les trois symboles de la Charité, de la Foi et de l’Espérance : un cœur, une croix et une ancre.

PIERRE TOMBALE

PIERRE TOMBALE

CROIX

Année 1764

Pierre et Fonte (H. : 4,20 cm)

Cimetière

CROIX Cette croix aux extrémités florencées(1), se compose de deux panneaux sculptés quadrilobés. Sur une face, saint Paul est représenté avec ses attributs, un livre et l’épée, instrument de son supplice. Sur l’autre face, se trouve saint Pierre, martyrisé en même temps que Paul. Le panneau est presque effacé, mais il est reconnaissable à ses attributs : deux clefs et un coq. Le Christ en croix est ajouté au XIXe siècle, peur - être lors de la mission de 1844, mentionnée dans les inscriptions du piédestal.