Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort

Par Fourel David

Bienvenue dans le site patrimoine des communes du territoire de Belfort

Froidefontaine

Canton de Grandvillars

Arrondissement de Belfort

Superficie :455 ha

Population 2013 : 477 habitants

Habitants :

Cours d’eau: La Bourbeuse

Origine du nom: une fontaine se trouvait sur le territoire du village.

ÉGLISE SAINT - PIERRE -ET - PAUL (chœur)

XIIe siècle

ÉGLISE SAINT - PIERRE -ET - PAUL ette église, de style roman, a vraisemblablement été construite en 1105, en même temps que les bâtiments du prieuré. Elle sert à la fois au prieuré et aux habitants de la paroisse. Elle a subi les guerres, un incendie et un tremblement de terre en 1721. Ces événements l’ont détériorée : sa nef était plus longue, les absidioles ont disparu et le clocher était auparavant au - dessus du chœur. De même, des fresques peintes dans l’abside ont été en partie abîmées.

PIERRE TOMBALE

Année 1527

(85 x 50 cm)

Église Saints - Pierre - et - Paul

PIERRE TOMBALE Cette pierre tombale, scellée dans la nef, porte un blason et une inscription, écrite en allemand gothique. L’épitaphe est « Ici mourut et fut enterré le 17ème jour de mai en l’année 1527, l’honorable Jean Ougli, bourgeois de Bâle. Que Dieu console son âme et toutes celles qui croient au Christ. » Jean Ougli est un marchand drapier, cité dans les actes de Bâle à partir de 1506, en août 1521, fait partie du conseil de la cité et le 5 février 1527, il est mentionné comme membre du tribunal des échevins. Nul ne sait cependant les circonstances de sa mort à Froidefontaine.

CALVAIRE

Église Saint - Pierre - et - Paule

CALVAIRE
Ce calvaire se trouvait auparavant à l’entrée de l’ancien cimetière entourant l’église. Il porte une inscription : « Ci gît Théobaldus Clément pendant trente - cinq ans curé à Froidefontaine. Né en juillet 1808, décédé à Froidefontaine 18 juillet 1870. » L’inscription était plus longue, mais la fin est illisible.

ANCIEN LAVOIRE

Vers le XIXe siècle

Rue Principale et rue de Brebotte

ANCIEN LAVOIRE
Cet ancien lavoir, composé de deux bacs, l’un servant d’abreuvoir, l’autre de lavoir, est désormais un local communal. Il était alimenté par une conduite d’eau en bois d’environ 200 mètres, qui amenait l’eau de la source située au lieu - dit « e tchatte » –– la chenevrière. Il abrite aujourd’hui le matériel d’incendie et sert également de distillerie.

VITRAIL

Année 1946

Église Saint - Pierre - et - Paul

VITRAIL
Neuf vitraux sont installés en 1946 dans l’église. Ils représentent le Sacré Cœur, saint François - Xavier, saint - Michel Notre - Dame consolatrices des affligées, sainte Monique, sainte Jeanne d’Arc, Notre - Dame de Lourdes et les patrons de la paroisse Saint Pierre et Saint Paul

MONUMENTS AUX MORTS

XXe siècle

Rue Principale

MONUMENTS AUX MORTS
Ce monument est érigé après la Première Guerre mondiale. Les noms des morts de la commune y sont inscrits et, en dessous, les date 1914 - 1919. Une plaque est ajoutée après la Seconde Guerre mondiale, portant les noms des morts de cette guerre.

PONT TOURNANT

XXe siècle

Canal du Rhône au Rhin

PONT TOURNANT
Ce pont tournant permet le passage des péniches et bateaux. A l’arrivée de l’embarcation, le pont est fermé à la circulation routière et piétonnière, et le passerelle tourne sur son axe pour se placer parallèlement à la rive. Il se situe sur le canal du Rhône au Rhin, commencé en 1804 et achevé en 1830. il relie les deux fleuves par un système d’écluse.