Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort

Par Fourel David

Bienvenue dans le site patrimoine des communes du territoire de Belfort

Bourogne

Canton de Grandvillars

Arrondissement de Belfort

Superficie : 1 371 ha

Population 2013 : 1 969 habitants

Habitants : les Bourignais

Cours d’eau: La Bourbeuse et L’Allain.

Origine du nom: de l’anthroponyme gaulois Burus ou Burius, ou bien du bas latin boria, métairie, ou plus probablement de l’anthroponyme mérovingien Boronus.

Le site Internet office:

FONTAINE DU CHÂTEAU

Année 1847

Architecte : Tisserand

Rue Basse

ENCORBELLEMENT
Cette fontaine couverte se compose d’un puisoir surmonté de quatre arcades soutenant un toit en pavillon. Le puisoir est le plus souvent rempli de caillasse et de sable, qui servent à retenir les eaux de pluie. Les arcades sont surmontées de pilastres et d’un entablement de style toscan. La fontaine a de multiple usages : une partie est réservée à la consommation humaine, une autre au bétail avec un abreuvoir, et enfin, un lavoir et un rinçoir complètent cet ensemble. Toutes ces parties sont soigneusement séparées pour éviter la propagation des malades et des épidémies.

FONTAINE DU CORPS DE GARDE

Année 1849

Architecte : Tisserand

Pierre et grès rose

Rue Basse

FONTAINE DU CORPS DE GARDE
Cette fontaine, qui a la même architecture que la fontaine du château, n’est à l’origine qu’un bassin servant d’abreuvoir et de lavoir. Dès 1833, la municipalité décide de la modifier. La nouvelle construction se compose de deux lavoirs séparés par une allée centrale, où peuvent prendre place trente laveuses, et d’un rinçoir où peuvent travailler six femmes. Sur trois des côtés de la fontaine court un abreuvoir qui permet à environ quarante bêtes de boire en même temps.

ÉGLISE SAINT - MARTIN

Année 1735

Rue du Cimetière

ÉGLISE SAINT - MARTIN
En 1734, l’ancienne église est partiellement détruite à la suite de l’effondrement d’une tour située entre le chœur et la nef. La nouvelle église est construite sur le même emplacement. En creusant les fondations, des murs et des vestiges de mosaïque datant de l’époque romaine sont découverts, laissant supposer que l’église a été construite sur les ruines d’une villa romaine. Les travaux s’achèvent en 1735, mais le clocher n’est terminé qu’en 1755. L’église est dédiée à saint - Martin, l’un des patrons de la monarchie française, dit « apôtre des Gaules » en raison de son intense activité missionnaire.

PIERRE TOMBALE

Année 1559

Église Saint - Martin

PIERRE TOMBALE
La chapelle Saint - Nicolas, adossée à l’ancienne église, est détruite en même temps que cet édifice. C’est dans cette chapelle qu’étaient enterrés les seigneurs Brinighoffen. Á la fin des travaux de l’église, leurs pierres tombales sont placées dans le chœur de l’église Saint - Martin. Cette famille noble, originaire du Sundgau alsacien, a donnée son nom à un village de la vallée de la Largue. Ils détiennent pendant près de deux cent ans la coseigneurie de Bourogne, cédée en 1522 à Hamann de Brinighoffen pour « ses bons et loyaux services rendus pendant dix - sept ans » par Guillaume de Furstenberg, moyennant foi et hommage.

LAVOIR BERNARDOT

Année 1865

Pierre

Rue Bernardot

LAVOIR BERNARDOT
Ce lavoir, construit selon un plan rectangulaire, dispose de trois bassins encadrant une petite place et s’ouvrant sur le puisard. La municipalité, par souci d’hygiène, veille à ce que le linge ne soit pas lavé et rincé dans les bassins de ce lavoir, qui sont réservés aux bêtes.

ÉOLIENNE

XXe siècle

Chemin de la Varonne

ÉOLIENNE
Le Territoire de Belfort forme un couloir entre les Vosges et le Jura, ce qui en fait une zone extrêmement venteuse. L’installation de cette éolienne permet d’utiliser au mieux les atouts naturels du département.

PONT

Année 1948

PONT
En 1940 lors l’invasion allemande, l’ancien pont qui franchissait la Bourbeuse, est détruit. Il est reconstruit à la fin des années 1940,permettant de relier à nouveau les deux rives du village.

Fontaine du Château

année 1847

Architecte: Tisserand

rue Basse

FONTAINE DU CHATEAU
Cette fontaine couverte se compose d'un puisoir surmonté de quatre arcades soutenant un toit en pavillon.Le puisoir est le plus souvent rempli de caillasse et de sable, qui servent a retenir les eaux de pluie.Les arcades sont surmontées de pilastres et d'un entablement de style toscan.La fontaine a de multiples usages;une partie est réservée à la consommation humaine,une autre au bétail avec un abreuvoir,et enfin un lavoir et un rinçoir complètent cet ensemble.Toutes ces parties sont soigneusement séparées pour éviter la propagation des maladies et des épidémies