Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort

Par Fourel David

Bienvenue dans le site patrimoine des communes du territoire de Belfort

Auxelles-Haut

photo1

Canton de Giromagny

Arrondissement de Belfort

photo2

Superficie : 648ha - Population 2013 : 308 habitants

Habitants : les Quichelots

Cours d'eau: le Rhôme

Origine du nom: : de l’allemand ober haut, et peut - être de l’anthroponyme Axella, germanisé en Assel, puis transformé en Auxelles

halde

HALDE

Année 1472 – XVIIIe siècle.-Mine Saint - Jean

La mine devrait sont nom à Jean Pillet, son premier amodiateur en 1472. On en tirait déjà du minerai de plomb en 1571, et la mine était en surexploitation. L’étendue de cette halde1 témoigne des quantités considérables de déblais extraits de cette mine, qui donnait annuellement 1 190 cuveaux de plombs. Á cet endroit, sous le niveau de la vallée d’Auxelles - Bas, le pompage devient onéreux. La mine aujourd’hui murée comporte une grande salle avec un puits de 240 mètres de profondeur. Deux colonnes minéralisées ont été exploitées. Nommées Saint - Jean et Albazin, elles auraient fourni 27 500 tonnes de galène et 15 tonnes d’argent. L’exploitation décline au XVIIe siècle, puis les travaux sont suspendus en 1716.

monument

MONUMENT LAMBOLEY

Année 1944 -Halde de la mine Saint-Jean

Cette stèle érigée sur la butte évoque la mémoire de Louis Lamboley, maire d’Auxelles, fusillé par les Allemands le 16 septembre 1944. Une planque en son honneur est en outre apposée sur la façade de la mairie - école afin de commémorer la résistance opiniâtre du village à l’occupant .


entree

ENTREE DE MINE

Bois et galet-Erbstollen - Rue de la Stolle

Conçue pour la sépulture de la famille Grisez -Tritter, cette croix de type néo - gothique associe des formes carrées et polygonales au niveau du socle, du fût et des bras. Elle est décorée de motifs ogivaux sculptés en relief à la base ; et la croisée des bras, doublée d’un réseau de fleurons, adopte la forme d’un losange, lui - même ajouré selon une ornementation en quatre feuilles. Sa richesse témoigne du regain de ferveur du XIXe siècle.


eglise

ÉGLISE NOTRE-DAME-AUXILIATRICE

Année 1841 - Grès gris

Cet édifice, avec son clocher à quatre pans et sa décoration simple, témoigne de la pauvreté constante de cette paroisse de mineurs, d’origine germanique et protestante, qui s’y installent à partir du XVI siècle. Quand les mines étaient en activité, une chapelle et un « clocher des mineurs » occupaient l’emplacement actuel du cimetière. Le clocher était une tour carrée de plusieurs étages surmontée d’un campanile abritant une cloche et une horloge. En 1672, le maître d’école y sonne chaque jour l’entrée des mineurs dans le montagne à quatre heures du matin

plaque

PLAQUE DE RUE

Le nom de cette rue témoigne de la survivance des mots d’origine germanique apportés par les mineurs saxons et autrichiens qui ont afflué depuis le milieu du XVIe siècle. Le terme Stolle, en 1661, ou Stollen, en 1680, désignait une galerie partant du jour et en pente légèrement ascendante pour assurer l’écoulement des eaux des mines supérieures. Des patronymes sont aussi conservés, comme Zeller, originaire de Saltzburg,